On veut Persée !



  • On veut Persée - Decazeville - 2015

Il s’agit d’un conte musical burlesque racontant un mythe grec. C’est un spectacle comique « tout public ».

Dans un capharnaüm organisé, le comédien laisse libre court à sa graine de folie.

Cette expérience donne vie à une vingtaine de personnages sortis tout droit d’un cerveau déjanté.

Accompagné par un musicien à l’univers électronique riche et varié, la musique met en exergue la performance théâtrale.

Théâtre, musique, danse, mime, bruitage, folie, conte, tout est de mise pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Au travers de personnages plus loufoques les uns que les autres, nos deux compères nous amènent au bout d’une belle et folle histoire : le mythe de Persée.


l’Histoire :

Jérôme Bordas, On veut Persée - Tournée Laos - 2015

Persée est un jeune homme étonnant. Fils de Zeus, il possède son charisme et sa fougue… mais pas encore son cerveau divin. Bon, soyons indulgents : il fait plus que son âge.

Partant de sa naissance, vous découvrirez tous ses exploits, de son voyage chez les Grées à son combat contre le Kraken, en passant par son fait d’arme le plus célèbre : la mise à mort de Méduse, la Gorgone.

Persée est aidé dans sa quête par des dieux délirants, agrémentant comme ils peuvent leur ennuyante immortalité.

Un comédien, un musicien, une bonne dose d’humour, et quelques passages « émouvants » (il en faut bien). Bref, de quoi redécouvrir agréablement cette mythologie si lointaine et tellement présente…


Le spectacle :

Un comédien et un musicien en scène. Le spectacle ne demande rien qu’une prise électrique, si ce n’est un public. Nous pouvons nous adapter à n’importe quel espace scénique. Le spectacle a été conçu pour ça.

Une enceinte, un ordinateur et le spectacle est prêt à jouer !

Un faible temps d’installation, le même en démontage et la possibilité de s’adapter à tout type d’endroit, d’un bistrot à un amphithéâtre, en intérieur comme à l’extérieur, devant un vaste public comme devant quelques personnes !


IFLCe spectacle a été coproduit par l’Institut Français du Laos, à Vientiane.