La Compagnie

La compagnie Acétés est basée dans le Lot depuis 2007.

 

Soucieux de la défense d’une parole ancrée dans notre temps, nous travaillons autour des écritures contemporaines francophones et sommes attachés à porter sur scène les valeurs de la diversité et la richesse dont elle est porteuse !

 

« Être français, c’est assumer l’histoire de la France avec ses pages glorieuses, ses pages sombres et douloureuses aussi […] »

Ces pages sont le moteur artistique de notre propos : elles se nichent dans les plis et les convulsions de notre histoire commune.

La nécessité de dire trouve sa pertinence dans un théâtre cher à la compagnie et aux auteurs avec lesquels nous travaillons : un théâtre d’investigation. Puiser de la matière dans notre temps et la réalité nous entourant afin d’en extraire des fictions.

 

Après avoir monté « Big Shoot » de Koffi Kwahulé, puis « Trafiquée » d’Emma Haché, la compagnie a adopté un principe de création visant à intégrer les écrivains au cœur du processus de création à travers des résidences d’auteur, des créations, des projets d’actions culturelles, des rencontres sur le territoire du Lot, l’établissement de liens entre ce territoire et l’espace francophone :

 

En 2013, la compagnie entame un compagnonnage avec l’écrivain Gustave Akakpo en montant « Arrêt sur image».

Entre 2014 et 2017, Gustave est accueilli par deux fois en résidence d’écriture dans le Lot. Il participe à la réécriture du spectacle « On Veut Persée », recréé à l’Institut Français du Laos en 2015. La même année, la compagnie créé « Habbat Alep », interprété par l’auteur lui-même, puis en 2017 la création « Bolando, roi des Gitans », commande d’écriture avec le soutien du CNL.

Les spectacles « Arrêt sur image » & « Habbat Alep » ont été présentés en France comme en Afrique subsaharienne à l’occasion de festivals majeurs (Avignon, les Francophonies en Limousin, les Récréâtrales, Mantsina sur Scène, l’Univers des Mots). Ils ont également fait l’objet d’une tournée régionale des Instituts Français en Afrique.

 

« Bolando, roi des Gitans » est le premier volet d’une trilogie de Western electro africain intitulée « la Trilogie du CFA» : l’écriture de chaque volet de cette trilogie est confiée à un auteur avec lequel la compagnie chemine au temps.

 

Grace au soutien de la DGCA, la compagnie Acétés entame un compagnonnage d’auteur avec l’écrivain Hakim Bah.

 

 

 


 

 

Cédric Brossard – metteur en scènemetteur en scène

  • Le Dilemme de Goethe, de Patrick Simon-Dorr – 2005
  • Io, Bacchantes ! d’après Euripide – 2007
  • Persée + Andromède – création – 2008
  • On Veut Persée ! – création – 2009
  • Big Shoot, de Koffi Kwahulé – 2010
  • Trafiquée, d’Emma Haché – 2012
  • Arrêt sur Image, de Gustave Akakpo – 2013
  • Habbat Alep, de Gustave Akakpo – 2014
  • On Veut Persée ! deuxième version – création – 2015
  • Bolando, roi des Gitans, de Gustave Akakpo – 2018

Cédric commence sa formation théâtrale à Nantes où il découvre les auteurs vivants et l’importance de leur combat. Il se retrouve sur la scène des Molières, au Théâtre Marigny, à clamer sa peur d’un monde sans auteurs : il a 19 ans.

Il participe à la naissance du collectif « les Auteurs de l’ombre » ainsi qu’à l’organisation de la Semaine Mondiale des Auteurs Vivants.

 

Il réalise sa première mise en scène à 22 ans, au Théâtre de Ménilmontant à Paris.

Par la suite, il fonde la compagnie Acétés, décide de l’implanter dans le Lot dont il est originaire, en 2007, et commence un travail autour de la mythologie grecque jusqu’en 2010.

Cédric retrouve alors ses premières amours : le théâtre d’auteurs vivants ! 

Depuis, il développe des projets autour des écritures contemporaines, en lien étroit avec le continent africain.

En 2013, il entame un compagnonnage avec l’écrivain Gustave Akakpo et développe autour de ses pièce un style : le Théâtre & Bass, alliant Théâtre et Bass Music.

Il poursuit son exploration des écritures contemporaines et des musiques electro à travers un nouveau compagnonnage avec l’écrivain guinéen Hakim Bah.

 

« Le Cadavre dans l’œil » est sa 11ème mise en scène.