Gentil Petit Chien

En début 2019, la compagnie a eu l’occasion de mener un projet dans le cadre du dispositif LirEnsemble, avec deux classes de mineurs non-accompagnés, à Cahors et Souillac, autour de la rencontre avec Hakim Bah et Cédric Brossard, metteur en scène de la compagnie.
La pertinence de cette rencontre pour ces jeunes nouvellement arrivés en France, l’importance de la parole nous ont ramené à la nécessité première du théâtre : mettre en mots ce qui bouillonne dans nos ventres, en parler, le partager…


Aujourd’hui, nous souhaitons aller plus loin dans ce processus de prise de parole, en montant une pièce de théâtre entièrement.
Cela implique toutes les étapes d’une création, de la découverte du texte à la table, en passant par des rencontres avec l’auteur, des phases d’écriture, des répétitions, la fabrication d’un décor, la création musicale, la mise en lumière, pour aboutir à la rencontre avec le public à travers une représentation au Théâtre de Cahors.

« Gentil Petit Chien » est le fruit d’un travail mené au cours de l’année par les artistes de la compagnie avec un groupe de comédiens au profil singulier : demandeurs d’asile, mineurs isolés, jeunes en situation de décrochage scolaire, habitants des quartiers de la ville, jeunes étudiants du conservatoire d’art dramatique du Grand Cahors…
Il s’agit d’une aventure, d’une invitation à la rencontre et au partage.


Résumé

L’histoire se passe probablement à Paris ou entre Paris et ailleurs.
Qu’importe… La jeune Ortie boit un verre en terrasse d’une capitale occidentale quand une fusillade éclate. Un homme, un SDF à qui elle vient de refuser l’aumône s’interpose, prend la balle pour elle, meurt, ainsi que son chien.
Aux yeux d’Ortie, cet inconnu, venu d’un pays lointain, est un héros.
Elle décide alors, malgré la forte opposition de ses parents, de ramener la dépouille du défunt dans son pays afin qu’il soit enterré dignement.

Arrivée là-bas, elle découvre que son héros est un homme méprisé qui a oublié les siens et les sacrifices qu’ils ont consentis pour lui. Ce sont alors tous les maux bien réels d’une famille démunie, avide de solutions immédiates, qui s’abattent sur la jeune fille…


Partenaires

Ce projet est réalisé en collaboration avec le CEIIS, RERTR, la classe UPE2A de Gaston Monnerville et les structures partenaires, Théâtre de Cahors, les Docks – SMAC du Lot, la Médiathèque du Grand Cahors, le service jeunesse de Cahors – Grand Cahors.

Avec le soutien de la DGLFLF – DRAC Occitanie, de la Région Occitanie, de la Ville de Cahors.


Théâtre de Cahors
Vendredi 05 juin 2020
A 20h30 – entrée libre